18/06/2007

Cap Nord 25ième jour

25 ième jour – 18 juin (Alta - Olderfjord 110 kms)

 

Chiffres

Distance 110 Kms
Temps vélo 4,45 heures
Départ 08h40 - Fin 15h30
Temps voyage 6,50 heures
Vitesse moyenne : 22,7 Km/hr

Pneus plats: 0

 

Après une nuit de sommeil dans la disco, une journée grise à la rencontre de Miezerregen, de drôle de nuage, temps mouillé et sale. Nous devons continuer plus loin vers le Cap Nord.

i

i

 

Il y a quelques grimpettes dans le programme d’aujourd’hui, dans l’humidité et il fait froid. Nous nous réchauffons en grimpant, chacun à son rythme et un vent glacial souffle à la pointe du sommet, donc pas de long repos, simplement continuer. Plus que du montagneux pour s’égarer, on ne rencontre pas en cours de route.

i

i

i

i

 

Mais le paysage reste magnifique et le Cap Nord s’approche..

i

 

Ce matin, sur cette route touristique, nous pensions rencontrer un snack bien chaud, mais encore une fois, il n’en était rien. Ce n’est pas si grave, mais il faut manger dehors sur un banc et dans le froid (même pas une place pour s’abriter)i

i

 

Le temps maussade de ce matin change petit à petit. Les grosses averses nous sont épargnées et nous nous dirigeons vers le soleil, dans la bonne direction.

Dans l’après midi nous atteignons Olderfjord ou il n’y a pas de caserne de pompiers, et ou nous allons donc vers un camping pour nous louer un stuga (chalet) pour la nuit. Il n’y a plus rien à voir, un magasin de souvenirs qui ferme à 19h00 et deux trolls qui montent la garde. Bin oui, on est en Norvège, le pays des trolls.

i

 

Ici, on voit un des 2 trolls.

i

 

Pour êtres tous les cinq confortablement installé, nous empruntons vite un matelas du stuga voisin à 2 femmes cyclistes Suisses qui se dirigent également vers le Cap Nord.

i

 

Ce soir, il n’y a pas beaucoup de choix pour manger, une cafeteria à côté d’un shop à souvenirs, ou on peut manger un hamburger, et un cheeseburger, et un bacon burger et même un hawaiburger!
Tôt dans notre nid !

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

Une fois votre texte terminé, complétez au moyen des chiffres et lettres affichés, la case « Extra spam beveilignig » et cliquez sur Overnemen pour l’envoyer..

 

Nederlandstalig origineel website / Site original Néerlandophone: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

21:56 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/06/2007

Cap Nord 24ième jour.

24ième jour – 17 juin (Kautokeino - Alta 140 kms)

 

Chiffres

Distance 140 Kms
Temps vélo 5,45 heures
Départ 08h40 - Fin 15h30
Temps voyage 6,50 heures
Vitesse moyenne : 23,5 Km/hr

Pneus plats: 0

 

Vous voyez, arrivé à Alta. Qui l’aurait cru ? Il y a quelques semaines, de rouler depuis le Kattegat par la Suède vers le Golf de Botnie et puis de retour sur la terre ferme via la Suède, Finlande et maintenant nous sommes arrivé à la mer désertique de Barents en Norvège, plus exactement l’Altafjord.

Après l’update du site, Maaren venait nous faire signe en tenue traditionnelle Laponienne, en fin de compte on est en Laponie. Toute la partie du Nord de la Norvège est appelée Lappi. Riche en couleur de la tête au pied.

i

 

Après, nous sommes allé manger une délicieuse pizza géante. Le restaurant était bien fermé à 18h00, mais heureusement le pub était ouvert. Bizarre, pas de monde pour un samedi soir, apparemment toute la petite ville est partie à une fête locale – le chef des pompiers se marie. La fête a déjà commencé hier et continue pendant 2 jours, chouette fête Lappis ! En espérant que cela ne brûle pas ce soir, ou sinon c’est nous qui devrons partir !

i

 

Nos yeux étaient plus grands que l’estomac, donc le reste de la pizza nous est délivré en un mum record à la maison par El Pascaale de Pizza.

i

 

Cette nuit notre coin pour dormir est un peu plus petit, primitif, bordelique mais nous avons un toit au dessus de la tête, de la chaleur, une douche et une place pour notre coursier métallique.

i

 

Cette fois ci, notre chambre donne vue vers le Nord, ce qui signifie que le soleil rayonne toute la nuit à l’intérieur. Au grand désagrément de certains cyclistes légèrement sensible.

i

 

La nuit nous apporte quand même du repos et nous redémarrons ce matin plein de courage.

Comme la météo (que nous consultons journellement) nous l’a promis, nous devons affronter quelques fortes averses et le vent souffle depuis le Nord Est (venant de la direction vers laquelle nous nous dirigeons).

i

u

i

 

Nous nous relayons régulièrement à la tête du peloton, ce qui nous permet d’atteindre un bon tempo.

Tout fait mal quand on est l’homme de tête, les genoux, le dos, le cou, le cul, …et en plus, en extra, on sent qu’il fait froid.

i

i

 

Cette chanson joue continuellement dans notre tête « Quelle est la force du cycliste solitaire qui se fraye un chemin contre le vent, complètement plié sur son guidon »

(Boudewijn de Groot) Chanson flamande

Mais s’arrêter n’est plus une option.

o

 

La désolante étendue change petit à petit en un paysage de montagnes, nous approchons de la côte du Nord.

u

i

 

Notre halte du midi a l’air très prometteuse, GRILL KRO. Malheureusement fermée. Des couques sucrées et des couques au sel et pour changer, des couques au paprika et des couques au chocolat. HMMMM, délicieux, rincer au moyen d’une boisson fraîche, le corps n’a qu’à s’en contenter.

i

 

Après 100 Kms de montée et de descente, nous arrivons dans un canyon qui nous fera descendre pendant 20 Kms, grâce au vent, on doit pédaler pour descendre.

Beeeeeeeaaaaaauuuuuuuuuu !

Les sommets qui nous entourent sont encore couverts d’une légère couche de neige.

i

i

i

i

i

i

 

Et puis encore 20 Kms à travers une antique vallée jusqu’au Altafjordi

i

i

i

i

 

A la recherche de la caserne des pompiers, après une courte explication, nous sommes à nouveau bien accueillis et nous pouvons y dormir dans la salle des jeunes avec discothèque. Dormir sur une piste de danse est encore une fois autre chose.

o

g

i

 

Une douche chaude dans la caserne, Internet, une machine à laver (de manière à pédaler les derniers jours avec des vêtements frais) et un transport en autopompe vers la maison du steak en ville et retour. Agréable après une journée de souffrance.

i

i

 

Demain nous prenons de nouveau la diagonale vers le Nord, direction de l’Est à travers le pays. A nouveau grimper et curieux de savoir d’où viendra le vent demain ? Le Cap Nord est plus qu’à 240 Kms et nous espérons y arriver mercredi (20 juin). Vous serez les premiers à savoir si l’on a réussi notre projet.

u

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

Une fois votre texte terminé, complétez au moyen des chiffres et lettres affichés, la case « Extra spam beveilignig » et cliquez sur Overnemen pour l’envoyer..

 

Nederlandstalig origineel website / Site original Néerlandophone: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

20:41 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cap Nord 23ième jour

23ième jour – 16 juin (Enontekiö - Kautokeino 85 kms).

 

Chiffres

Distance 85 Kms
Temps vélo 3,40 heures
Départ 08h40 - Fin 13h00
Temps voyage 4,20 heures
Vitesse moyenne : 23,5 Km/hr

Pneus plats: 0

 

!!! Jours 21,22 et 23 sont mis à jour avec photos et textes, good luck Charlie !!!

 

Aujourd’hui direction, la Norvège, le paysage ne ressemble plus du tout à celui de la Suède, beaucoup plus large (vaste), donc le vent sait mieux nous prendre en traître.

1

2

 

Le ciel est couvert de nuages menaçants, mais nous sommes épargnés des pluies diluviennes. Une petite averse nous force à une halte pour endosser nos vêtements anti-pluie, mais ce n’était pas vraiment nécessaire. Pour le reste nous continuons à éviter les giboulées que nous voyons tombés du ciel ailleurs.

3

4

 

En chemin, il n’y a vraiment plus rien qui vaut une halte, sauf la frontière avec la Norvège. Et de nouveau un yiiiihaaaaa, nous sommes dans le pays de notre destination. Maintenant encore quelques jours d’efforts.

5

6
7

Apparemment nous sommes sur une route touristique, des vendeurs de peaux ont monté leur tipi sur le bord du chemin pour attirer du monde. Nous croisons également des mobil home, qui vont sans doute également vers le grand Nord et qui sait, aussi vers le Cap Nord?

8

9

 

De nouveau un petit trajet aujourd’hui, Kautokeino est à 85 kms de Enontekio. Mais comme on l’a dit, on essaie  d’atterrir dans les casernes pompiers, pour cela il faut une ville.

10

11

12

 

Et puis, quand même encore une petite averse.

13

14

15

 

Petit à petit les arbres raccourcissent et ci et la apparaît la toundra.

16

 

Nous passons d’abord par le bureau du tourisme, qui apparemment est ouvert, un sympathique fou du village. Finalement nous appelons le numéro de cette femme depuis une station service. Après un quart d’heure elle arrive à notre rencontre et nous indique la caserne.
Une petite caserne (20 interventions par an) ou nous sommes de nouveau bien accueillis.
Le repos est un peu plus primitif (pas de sauna, pas d’Internet, 1 douche) mais quand même un toit au dessus de notre tête.

17

 

Maaren Palismaa, la dame qui traduit pour nous, est ombudsman ici pour la coopération Filandaise et celle du Nord et nous propose l’ouverture de son bureau, aussi longtemps qu’on le désire.
Nous prenons donc le temps pour mettre de nouveau à jour sur Internet (jours 21-22-23) vous avez alors de quoi lire et voir! (Vas-y Charly pas de soirée ennuyeuse aujourd’hui)

De tout cœur, merci pour vos soutiens via le livre d’or. Cela nous fait énormément plaisir, lorsque que nous trouvons quelque part un ordinateur, c’est la première chose que nous faisons, lire les petits messages de Belgique.

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

Une fois votre texte terminé, complétez au moyen des chiffres et lettres affichés, la case « Extra spam beveilignig » et cliquez sur Overnemen pour l’envoyer..

 

Nederlandstalig origineel website / Site original Néerlandophone: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

00:09 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/06/2007

Cap Nord 22ième jour

22ième jour – 15 juin (Muonio - Enontekiö 80 kms)

 

Chiffres

Distance 80 Kms
Temps vélo ? heures
Départ ? - Fin ?
Temps voyage ? heures
Vitesse moyenne : ?
Km/hr

Pneus plats: ?

 

Le matin avant de partir, encore une fameuse averse qui tombe du ciel.

Partir ou pas en tenue de pluie.

La pluie est passée, nous faisons vite une halte pour un outfit change.

Ou Pascal à la bête sauvage.

1

 

Le paysage change petit à petit, plus de hauts bois d’aiguilles, mais beaucoup de verdures plus courte, cela commence à ressembler un peu à notre campine et les Hautes Fagnes.

2

3

 

Après quelques 30 Kms, notre première halte dans un magasin de souvenirs touristiques, ou nous pouvons acheter une petite peau raccommodé et quelques bricoles aux formats humains. La, nous rencontrons deux gentils habitants. Spécialement pour nous, ils posent dans leurs costumes traditionnels avec l’animal de maison. Bien dommage, nous ne comprenons rien de rien de leurs murmures.

4

 

Ils sortent encore quelques animaux de l'étable, on dirait le zoo d’Anvers.

5

6

7

 

Aussi ici, ce renne prend des risques en posant simplement à côté du Scalle.

8

 

Nous avons de la chance avec le temps, ça reste sec, plus frais avec du vent bien sur.

9

10

11

 

Encore une halte près d’une petite eau Finlandaise, de manière a ne pas arrivé trop tôt. Un peu de bananapower pour l’un et du repos pour les autres.

12

13

14

15

 

Arrivé à  Enontekio, nous demandons à la première station service le chemin pour la caserne. Certains en profitent comme à chaque halte, même courte,  d’un peu de repos.

16

 

Et puis enfin notre endroit pour dormir cette nuit, la caserne. La, quelqu’un nous attend. Un volontaire qui n’est pas de service, mais c’est le seul qui parle anglais.

17

18

 

Il nous reçoit cordialement. Un petit tour dans la caserne, le matériel change un peu, ici ils ont des scooters à neige, pour être plus rapide en hiver. C’est plus maniable qu’en été.

19

 

Ils viennent de démarrer pour un touriste malade dans la montagne. Lhélicoptère aussi et il y sera sûrement premier. Il nous explique qu’avec le véhicule et puis le quad,  leur trajet durera 2 heures avant d’arriver au patient !!

Notre chambre pour la nuit est dans la cave, une vraie cachette avec des portes en acier. Le seul avantage est que nous ne serons pas agressé par la lumière, mais pour le reste, c’est quand même un peu bizarre.

20

 

Ils nous donnent encore quelques explications sur la Finlande, un puissant grand pays, avec seulement 5 millions d’habitants. C’est de la que vient le Père Noël aussi.

Avant d’aller faire nos petites courses dans le village, un journaliste d’un magazine local vient pour une interview.

On ne rencontre quand même pas la police ici, hier, les pompiers nous racontaient qu’une seule voiture patrouillait sur un territoire de 400 Kms.

Un médecin de l’hélicoptère nous expliquait qu’il y avait beaucoup de soulards sur la route et que nous devions être prudent.
En fin de compte, nous le sommes depuis plus de vingt jours !

Nous recevons un numéro de téléphone d’une femme de notre destination Nordique et qui parle anglais, elle nous guidera la bas dans la caserne.

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

Une fois votre texte terminé, complétez au moyen des chiffres et lettres affichés, la case « Extra spam beveilignig » et cliquez sur "Overnemen" pour l’envoyer..

 

Nederlandstalig origineel website

Site original Néerlandophone: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

20:02 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2007

Cap Nord 21ième jour

Info Le Poilu

14 juin 2007 20ième jour. Voici une petite idée de la situation.

14 juni 2007 20ste dag. Ziehier een klein denkbeeld van de situatie.

Finlande

 

Clic pour agrandir

Klik voor groter

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite traduction pour moi aujourd'hui.

.....................................................................

 

21ième jour – 14 juin (Pajala - Muonio 110 kms)

 

Chiffres

Distance 110 Kms
Temps vélo 4,15 heures
Départ 08h40 - Fin 14h00
Temps voyage 5,20 heures
Vitesse moyenne : 25,4 Km/hr

Pneus plats: 0

 

Mouais, Griet avait écrit un beau texte ici, mais apparemment les bits et bytes se sont perdus entre Lapland et la Belgique.

Il est un peu tard, mais nous allons quand même donner un petit compte rendu  et les photos, demain ce sera mieux.

 

Bien dormi dans notre abri anti-atomique (cave).

1
2

Ensuite une petite photo de la caserne.

3

 

Entre onze et douze heures du soir, il fait encore assez clair pour lire un livre.

4

 

Encore quelques belles images.

5

6

 

La dernière ligne droite en Suède.

7

 

Chez nos collègues à Lapland.

8

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

 

Nederlandstalig uitleg: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

23:36 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/06/2007

Cap Nord 20ième jour

Les photos du 19ième jour ont été ajoutées sur leur site,

lien ici en bas du post.

 

20ième jour – 13 juin (Överkalix - Pajala 120 kms)

 

Chiffres

Distance 120 Kms
Temps vélo 5,00 heures
Départ 08h40 - Fin 16h00
Temps voyage 7,20 heures
Vitesse moyenne : 23,5 Km/hr

Pneus plats : 0

 

Hello tout le monde,

Ce matin avant de quitter notre station de pompiers, nous avons fait une photo devant l’impressionnante pompe Scania de 1974, beau bac.

1

2


Maintenant direction la ville frontalière Pajala. Plus de chemin E, mais une petite route 392, ou il y a néanmoins du trafic, ou bien cela doit être du transport de bois.

3

4

 

Et puis notre premier vrai trou

5

pas Griet, mais quelque part dans le champ.

 

6 

Et celui ci, on a pu l’approcher de très près, mais après la photo, on a du déguerpir très vite, car le flash ne lui avait pas plu.

 

C’est resté sec aujourd’hui et cela fait déjà beaucoup. Bien que c’était quand même une journée de bataille contre le vent, comme il y en a eu beaucoup. Cela ne changera plus maintenant mais nous y sommes presque, encore quelques 65 miles Suédois jusqu’au Cap Nord.

7

8

 

Notre rythme reprend de plus belle et nous voila repartis ?

9

 

Nous atteignons notre premier cap après 27 Kms et dépassé le cercle du pôle.

10

 

Nous nous attendions au moins à une grosse ligne jaune traversant la route ou à un beau site touristique  avec oeuvre d’art de la boule du monde, mais nous devions nous contenter d’un parking avec un grand tableau, entouré d’un monceau d’ordures, rien d’intéressant pour y rester plus longtemps.

11
12
13

On poursuit donc notre bataille plus loin,

14
15

et notre bataille plus loin.

16
17

 

En cours de route, nous rencontrons de jeunes élans qui nous observent d’un air surpris, mais plus loin, que des bois, des bois et des bois.

 

A 2 cm à gauche de l’épaule de Gert, on voit un élan qui s’encourt.

18

 

Et ici on voit un élan au bord de l’eau.

19

 

Arrêt du midi dans un coin abandonné portant un nom poétique “Korpilombolo”, mais quand même avec un supermarché. Bizarre, au plus petits sont les villes, au plus la population locale  nous aborde, curieux de savoir vers ou nous roulons et d’ou on vient. D’abord un Suédois de Göteborg, venant de Stockholm, ensuite une femme d’origine Suédoise qui a habité 2 ans à Wemmel et qui a déménagée vers une petite ville du Nord. Elle nous raconte la région avec enthousiasme et nous apprend que les mois d’hiver ne sont pas du tout gris et dépressif comme on le croit, mais que la lune donne beaucoup de lumière grâce à la neige, que le ciel est comblé d’étoile et que la lumière du Nord en vaut vraiment la peine. Les petits villages se vident, à peine quelques industries, tout est loin, donc la jeunesse mute vers la ville, ici il n’y a vraiment rien à vivre. Ils aimeraient bien y faire quelque chose, ainsi, ils organisent annuellement un long festival d’hiver de 10 jours. Regardez le website http://www.nightfestival.se et préparez vos vacances de décembre !

 

Nous sommes encore invité pour le café, mais nous le refusons, ou sinon nous ne posons plus du tout nos fesses sur les vélos.

20

 

En hiver, il y a des chemins alternatif pour les skis mobiles, indiqués ici par 2 croix rouge.

21

 

L’après midi, pédaler plus loin vers Pajala,

22

23
24
25

 

ou nous arriverons encore chez des collègues.

26

 

De nouveau un accueil amical, visite des lieux, sauna, magasin et restaurant à proximité. Cette nuit nous pouvons de nouveau être les patrons de la caserne !

27

 

L’hibou de la ville nous protège.

28

 

Agréable en Suède ; faire nos courses chez Willy, manger de petites glaces chez Sybille, …

29

30

 

Puis gentiment un peu jaser.

31

 

Et chercher notre coin pour dormir (salle des cours)

32

 

Saab, le tout dernier modèle.

33

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

 

Nederlandstalig uitleg: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

23:59 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cap Nord 19ième jour

Nordkappvélo
 
PAS DE PHOTOS SUR LEUR SITE
 

19ième jour – 12 juin (Luleå - Överkalix 110 kms)

 

Chiffres

Distance 110 Kms
Temps vélo 4,50 heures
Départ 08h20 - Fin 15h30
Temps voyage 07,10 heures
Vitesse moyenne : 22,5 Km/hr

Pneus plats : 0

 

De nouveau (encore) dans une caserne de pompiers. En somme, comme pompier, on peut voyager à travers le monde, partout, on nous accueille les bras ouverts. Avec quel autre métier peut on voyager de ville en ville et y loger gratuitement ?

Nous avions reçu un n° de téléphone de Robert Larsson. A notre arrivée à la caserne, nous l’avons appelé, 5 minutes plus tard, il était la. Une petite visite (dans son meilleur anglais), passage des clefs et il est reparti vers son boulot, nous avons la caserne pour nous tout seul.

Aujourd’hui est un grand jour pour nous! Nous allons échanger notre fidèle E4 avec la E10. Curieux de voir ce que cela va être et c’est quand même une agréable perspective. Naturellement cela signifie aussi que nous avons progressé d’un bon morceau vers le Nord.

Au matin, lorsque nous nous mettons à table pour déjeuner, nous sommes dévisagé d’un air surpris. C’est le moment de la relève, ceux qui démarrent le boulot et qui ne sont pas au courant, se demande qui sont ces « étrangers » qui se cuisent bien à l’aise un petit œuf dans leurs cuisine. Mais quelques mots d’explication suffisent à être applaudi avec enthousiasme par cette équipe. Ainsi, nos bagages deviennent de plus en plus lourds. D’abord, nous recevions de temps en temps un petit emblème de pompier, parfois une casquette et aujourd’hui un T Shirt. Qui sait quand on sera en haut, encore un pantalon et des bottines et nous aurons une nouvelle tenue de travail !

A partir de Luleå, nous ne pouvons pas directement emprunter la E4, nous démarrons donc via une autre petite route qui nous amène plus loin de nouveau sur la E4. Un démarrage lent aujourd’hui, notre petit postérieur commence à le sentir, nous lui cherchons une position  confortable, qui malheureusement ne l’est pas longtemps, déposer et déplacer.
Le ciel est garni de nuages sombres et il y a (naturellement) un peu de vent. Il fait plus frais aussi et la veste pluie, le pare vent et les couvre chaussures ont déménagé du fond du sac vers le haut.

Nous roulons nos derniers kilomètres sur la E4 et - yiiihaaaa – vers 11h00 nous sortons direction la E10.

“To eat or not to eat” that’s the question, c'est à chaque fois que nous arrivons à un restaurant ou une station service car ils se font rares. Bon, 11 heures est un peu tôt pour le lunch, mais dans combien de kilomètres allons nous encore en rencontre un. Chocolat, couques, plat du jour, un hot dog, tout ça rentre à n'importe quel moment lors d’un tel voyage.

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous plaindre de notre première prise de connaissance avec la E10, bonne route, beaucoup moins de trafic (s’en suis une vitesse plus élevée) un peu de nature sauvage, beaucoup de bois, et une large rivière au courant rapide parallèle à la route.

Finalement, il ne pleut pas vraiment aujourd’hui et nous arrivons après une bataille contre le vent, dans l’après midi, à Overkalix, un beau petit endroit Suédois (touristique) avec tout à quelques pas de la caserne, le supermarché (manger), le kiosque (glace) et l’Arctic hôtel, ou tel de vraies touristes nous allons au restaurant.

Et la tantôt, on en a encore profiter avec Robert pour regarder la carte et préparer notre voyage de demain, aussi pour lui demander de mettre les pompiers de la prochaine ville au courant de notre arrivée. Ainsi nous sommes de nouveau certain d’avoir demain un toit au dessus de notre tête, “Just 10 miles away”, diraient les Suédois. Les jours précédents nous nous regardions pensifs, en se demandant s’ils nous donnaient les distances en miles, pourquoi ils étaient faux avec leurs estimations? Non, les miles Suédois représente environ 10 kilomètres.

Demain, plus sur la E10 et de nouveau une petite route sur la carte, direction, la Finlande.

Aujourd’hui, pas moyen de mettre les photos sur le Net, donc ce sera pour plus tard.

 

 

Les cyclistes du Cap Nord.

 

Si vous voulez leurs adresser un message ou lire ceux des autres :

http://www.tboek.nl/tboek/index.php?name=nordkapp

 

Ou écrivez le directement, cliquez ici sur Schrijf een nieuw bericht

 

Nederlandstalig uitleg: http://brusselsnordkapp.wordpress.com/

01:21 Écrit par Le Poilu dans Actualité - Actualiteit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |