16/01/2008

Suite mes photos - Vervolg mijn foto's

 
Lors d’un violent incendie dans un entrepôt et magasin de meubles en bambou, cela s’appelait d’ailleurs au Bambou. Le bâtiment c’est en partie effondré, heureusement pas de victimes, sauf un blessé qui ayant senti l’oignon, c’était retiré une fraction de seconde avant le fait, une fuite à 4 pattes qui lui a valu un genou bien gonflé, bin comme ça, il n’y avait pas que sa langue, c’était notre ami le Dube. On a appris par la suite que c’était le propriétaire qui avait bouté le feu. De gauche à droite : le sergent Verdeyen Francis aujourd’hui officier, moi-même et à la lance, mon frero du feu, André Franc.
Bambou
Bij een heftige brand in een opslagplaats en winkel van meubels in bamboe, die trouwens au Bambou heette. Het gebouw is gedeeltelijk ingestort, gelukkig geen slachtoffer’s, behalve een gewonde die de ui had geroken, hij heeft zich op een fractie van een seconde voor het feit teruggetrokken, een vlucht op 4 poten die hem een goed opgeblazen knie heeft gekost, bah, zo was zijn tong niet alleen, het was onze vriend den Dube. Men heeft vervolgens geleerd dat het de eigenaar was die het vuur in gang gestoken had. Van links naar rechts: de sergeant Verdeyen Francis vandaag officier, ikzelf en aan de lans, mijn frero van het vuur, André Franc.

22:39 Écrit par Le Poilu dans Mes photos - Mijn foto's | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bambou meuble ...un beau je m'en rappel avec t 12 de l'époque et les kadettes faisant les navettes et un solide brouillard, mais qu'est qu'il fesait chaud malgré le frois d'hiver ...

Écrit par : le dide - Volontaire secouriste tout simplement | 17/01/2008

Les commentaires sont fermés.