28/05/2006

MESSAGE DE ALAIN DAEMS - BERICHT VAN ALAIN DAEMS

 

Bonjour tout le monde,

 

Il y a des moments, dans la vie, où on doute de tout : de soi, des femmes, des amis, et parfois, même, on se demande si on en a vraiment et où ils sont. De ma carrière, il y a des moments inoubliables, bien entendu : l’instruction et la découverte d’un métier, la haine d’un officier qui a bloqué ma carrière à cause, il faut bien le dire, de ma grande gueule.

Puis les mutations : 1ère compagnie au Jeu de Balle, Forest et la deuxième compagnie, la VUB en camping, Delta et la première compagnie, l’Héliport puis de nouveau la VUB. Ca ne m’a pas paru évident tout de suite tellement j’étais dans les emmerdes, mais cette complicité entre nous et la tolérance, jusqu’au plus haut niveau, lors de cette période camping, c’était bien de l’amitié. Un second mariage m’a fait continuer ma route, non pas avec une femme taiseuse, mais avec une femme formidable qui sait se taire… un mois et demi de magouille avec des collègues, et moi dans le gaz, c’est fort, mais qu’est ce que ça fait plaisir ! Je ne pourrai jamais assez vous en remercier. Ce 27 mai 2006, le voile s’est levé. Pour mon départ en congé illimité, pour la fin de l’histoire et avant de fermer le livre, mes amis m’ont offert, comme dans Astérix, un banquet digne d’un chef d’état. Ils m’ont offert également le plus beau des présents auquel je ne pouvais m’attendre, ce bateau, reproduction du Marco Polo, symbole de tous les rêves de route des Indes, de la soie ou des épices, représente le but de toute ma vie : faire le tour du monde en bateau. Quel cadeau extraordinaire ! Comme ma femme m’a fait croire, jusqu’au bout, qu’on allait à l’anniversaire d’une amie à elle, je n’avais bien entendu pas d’appareil photo. Mais ce ne sera pas nécessaire, les visages de tous les amis présent hier soir sont gravés à jamais dans la mémoire de mon cœur. Que Alzheimer aille se faire voir ! Je vous souhaite à tous, sauf un, une longue vie, remplie d’aussi profonds bonheurs que celui que vous êtes capables de donner.

 

Avec toute mon affection, Alain Daems

 .........................................................................................................................

Goedendag iedereen,

 

Er zijn momenten in het leven, waar men aan alles twijfelt: van zichzelf, van de vrouwen, van de vrienden, en soms, zelfs, vraagt men zich af of wij er hebben en waar zij zijn.Van mijn loopbaan, zijn er onvergetelijke momenten, natuurlijk: de instructie en de ontdekking van een beroep, de haat van een officier die mijn loopbaan heeft geblokkeerd, men moet het goed zeggen, oorzaak van mijn groot bakkes.Vervolgens de overplaatsingen: eerste compagnie in de Vossenplein, Vorst en de tweede compagnie, VUB in de camping, Delta en de eerste compagnie, Héliport vervolgens opnieuw VUB. Meteen was het voor mij niet duidelijk zo ik in de pech was, maar deze medeplichtigheid tussen ons en het verdraagzaamheid, tot het hoogste niveau, tijdens deze periode camping, was wel vriendschap. Een tweede huwelijk heeft me mijn weg laten voortzetten, niet met een zwijgende vrouw, maar met een geweldige vrouw die kan zwijgen… een maand en half van gekonkel met collega's, en ik in het gas, het is sterk, maar wat doet dat plezier! Ik zal u nooit genoeg kunnen bedanken. Deze 27 mei 2006, heeft het zeil zich opgeheven.Voor mijn vertrek in brugpensioen, voor het eind van de geschiedenis en alvorens het boek te sluiten, hebben mijn vrienden me, zoals in Astérix, een waardig banket voor een staatshoofd aangeboden. Zij hebben me eveneens het mooiste geschenk aangeboden waaraan ik me niet kon verwachten, deze boot, voortplanting van de Marco Polo, het symbool van alle dromen van de wegen naar India, van de zijde of de specerijen, vertegenwoordigt het doel van heel mijn leven: de omloop van de wereld op een boot te doen. Wat een buitengewoon cadeau! Aangezien mijn vrouw me, tot het einde heeft laten geloven, dat men naar de verjaardag van een vriendin gingen, had ik natuurlijk geen fotoapparaat. Maar het zal niet noodzakelijk zijn, de gezichten van alle vrienden aanwezig gisteren avond zijn in het geheugen van mijn hart gegraveerd voor altijd. Dat Alzheimer zich gaat laten zien! Ik wens aan u, iedereen, behalve een, een lang leven, gevuld van eveneens diep geluk zoals die, dat u in staat bent om te geven.

 

Met heel mijn genegenheid, Alain Daems

20:26 Écrit par Le Poilu | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

Bon vent matelot Je te souhaite une bonne prépension, un bon repos et encore une longue vie, toi et tes proches. Je n'était pas présent lors de ta fête, mais mon coeur y était.
Amitiés sincères,
Marco

Écrit par : Marco | 28/05/2006

bon vent!! Bonne prépension et bon vent à toi ALAIN.
Amitiés. Daniel.

Écrit par : ledane | 29/05/2006

Petite correction ;o)) salut à toi ami visiteur,
j'ai oublié de dire que les absents ont raté quelque chose, mais ils le savent, bien entendu.
J'ai eu des sms et quelques mails, comme ils ont tous une bonne excuse... bah, c'est bon pour une fois, on se revera à la récré!
Avec mes amitiés

Écrit par : AD en CI | 29/05/2006

Bravo Alain! Hey Charly, j'ai mis ton blog chez moi comme link. J'ai reçu vottre blog via un pompier de l' heliport qui est chez nous aussi. Venez voir mon blog et suivez moi et quelques collegues à nottre stage à Portland. On part vendredi!

Écrit par : Carl | 30/05/2006

a un ami salut Alain , je te souhaite plein de bonnes choses
profites-en un max et ce que je peux te souhaiter de mieux
c'est de realiser tes reves
bises et A+
serge

Écrit par : serge/delta | 30/05/2006

sx voisin de maurice bon voyage laisse ton adresse,je rale que je n'ai pu assister a ta fete alain g

Écrit par : guaisnet a | 01/06/2006

Ben dis donc... Re salut tout le monde,

merci pour vos encouragements les mecs, mais je crois que c'est quand même vous qui devez rester et qui en avez besoin.

Ceci dit, faut rien regretter!
C'était une chouette fête, hors caserne.
J'aurais aimé faire durer encore un peu l'instant, mais l'heure n'est pas très sensible à ce genre d'argument.

S'il devait vous arriver de me croiser en rue sans que je vous reconnaisse, faites-moi signe quand même: ma vue baisse, mais je n'ai jamais renié un ami.

N'oubliez pas d'embrasser vos enfants, ciao ciao et @ +

Écrit par : AD en CI | 01/06/2006

salut Alain Je n'ai pu assister à la petite fête de ton départ vers une nouvelle vie mais sache que de tout coeur que je te souhaite un super congé et une longue vie a toi et ta famille. Eric

Écrit par : eric | 04/06/2006

Bonne chance dans ta nouvelle vie je n'ai pus assister à ton départ, mais je te souhaite une bonne vie avec seux que tu aime
A + Pele
Ps fait le bonjour a ton père

Écrit par : Le pele | 05/06/2006

Remerciements Bonjour tout le monde,

je tiens à vous remercier de vos marques de sympathie et à vous assurer que ceux qui n'étaient pas à la fête ne sont pas exclus de ma mémoire pour autant.

N'oubliez pas de transmettre à Charly les bonnes, comme les moins bonnes, nouvelles.

Mon calendrier est fait jusqu'à la fin de l'année, mais c'est par ici, surtout, que ceux qui sont sortis du jeu reçoivent l'info.

Encore un grand merci à tous et un dernier coup de chapeau à la plus belle bande de couillus qu'il m'ait été donné de connaître.

Qu'Eole et tous les dieux vous soient favorables, je vous souhaite longue vie.

Alain Daems

Écrit par : AD en CI | 07/06/2006

Bonne route Bonne route, Alain, et qu'elle soit longue et heureuse. Merci de la sympathie que tu dégageais auprès de tous tes collègues.
Thierry Dagnelie.

Écrit par : Thierry Dagnelie | 10/06/2006

Bonjour Alain,

Fais tu encore des ventes réparations et dépannage de moto?
Voudrais tu prendre contact avec moi? (Facebook)
Ex de Roger.

Bisous

Écrit par : Suzy | 10/10/2013

Désolé Suzy, mais cela m'étonnerait que Alain Daems vienne voir ton message sur un sujet qui date de 2006.
Aussi, je sais que Alain vendait sa maison pour partir, mais je ne sais pas si c'est déjà fait. Si tu me laisse ton émail, je peux te faire parvenir son adresse émail à lui, là tu pourrais faire une tentative de contact.

Amicalement, Charly

Écrit par : Charly (Le Poilu) | 10/10/2013

Les commentaires sont fermés.