02/03/2006

HELLO ME REVOILOU

Hello,

Après mes premières journées de repos en tant que recrue pensionné, me voici de retour. Ma dernière garde du 27 s’est bien déroulée, essentiellement pour dire au revoir à bon nombre de mes collègues dans les postes avancés et à mes amis de l’administration. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de défiler partout, la journée est passée tellement vite, je m’excuse auprès de ceux qui ne m’ont pas vu, mais je reviendrai. Vers 18h30, nous nous sommes rassemblé à la cantine ou j’ai offert un drink, et ou Pierrot a récité un texte écrit de ses mains, qui comme d’habitude était très émouvant, mouillant ainsi les poils autour de mes yeux, eh oui, j’en ai la aussi. J’ai été comblé de cadeaux, bandes dessinées pompiers et Tintin, lampe rouge avec interrupteur, singes en peluches et en cristal (Le Poilu), boites de lait vide, etc. Le soir un bon souper préparé spécialement pour moi, 5 sortes de viande et 3 sortes de stoemp + une grosse boulette (mon péché mignon)  coiffée d’un masque de singe (encore Le Poilu), suivi d’un bon gâteau décoré d’un véhicule pompier. Une soirée inoubliable et qui c’est terminé vers 23h00 par deux départs complets, vidant ainsi le garage, là j’ai compris que je partais à temps.

 

Au fait, pour ceux qui ne connaissent pas les 2 histoires, je vais vous expliquer le pourquoi de la lampe et de son interrupteur. Il y a déjà quelques temps, cela avait commencé un matin en descendant de garde, en pénétrant dans le réfectoire où il y avait déjà du monde, je leurs lançais un « bonjour les gars » mais je n’obtenais jamais de réponse, mon salut se perdait à chaque fois dans le brouhaha de la salle. Comme je suis un garçon très calme et ça vous pouvez le demander à mon adjudant qui vous le confirmera, je râlais tellement à chaque fois, qu’il fallait que je trouve une solution pour qu’ils répondent. Eh bien, mon truc était simplement d’éteindre toutes les lumières du réfectoire en rentrant, provoquant la première fois un grand silence, puis enfin la réponse « Dag Charel » ou « Salut Le Poilu » à mon bonjour matinal, depuis lors je le fis à chaque fois. Et pourquoi des boites de lait vide, simplement que, à chaque fois que je me servais un café, à n’importe quelle heure de la journée ou du soir, je tombais sur une boite de lait vide, je crois d’ailleurs qu’ils finissaient par le faire express. Je le pense parce qu’un jour j’avais repéré le manège, je m étais servi un café et tout haut je disais « eh bien je vais une fois le boire sans lait, j’ai envie » éclat de rires dans la salle, ils ne m’ont pas eu, ils avaient cachés les boites pleines et n’avaient laissé qu’une vide sur la table, croyant ainsi me jouer un vilain tour, je devais me méfier à chaque café, surtout quand le Swa était de garde. Ce sera difficile mais surtout impossible d’oublier ces bons moments. J’en profite pour remercier encore une fois tous ceux qui m’ont aidé à passer ce cap qui croyez moi, était dur à affronter, merci pour vos cadeaux, mais surtout, merci pour toutes ces années d’amitiés, je vous dis pas adieu, car ce n’est qu’un au revoir.

 

Quelques photos, d’autres suivront plus tard dans un album Skynet.

Cliquez dessus pour les agrandir.

 

 

 

 

 

 

 

L’au revoir bien arrosé (HP) du poste Delta, ou j’ai même eu droit à une haie d’honneur, merci les gars, merci Serge.

 

 

 

 

 

 

 

Le cadeau de mon ex adjudant Vlam

 

 

 

Les singes en peluche, reçu de Luc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bandes dessinées Pompiers, reçu d’Eric.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les livres de Tintin pour continuer ma collection,

reçu de Dominique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La statuette, reçue des amis de Geraardsbergen.

 

 

 

 

 

 

 

 

La lampe et son interrupteur.

 

 

 

 

 

 

La médaille reçue de mon groupe, gravée à l’arrière,

de ma date d’entrée (1974) et ma date de sortie (2006), merci à tous.

 

 

 

 

La grosse boulette et le masque de singe.

 

 

 

 

 

 

Les boites de lait (vides)

 

 

 

 

 

 

Le gâteau, il était bon,

n’est ce pas adjudant ?

 

 

 

 

 

Swa et mon fréro Dédé,

les cuistots du soir.

 

 

 

 

 

Notre ami Claude qui aimerait être à ma place et je le comprends. Il n'est pas le seul d'ailleurs, c'est bien dommage cette démotivation qui s'installe.

 

 

Quelques photos des amis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même Snoopy est venu.

 

 

 

 

 

23h30,  le garage est vidé de 2 départs.

 

 

 

Encore un grand merci à tous.

Je vous signale aussi que l ’update du blog va bientôt suivre…

 

21:52 Écrit par Le Poilu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.