29/07/2005

1 AN DEJA

Fédération Royale des Corps de Sapeurs-pompiers de Belgique.

Aile francophone et germanophone

Ghislenghien 12 mois plus tard.

 

Ce 30 juillet, il y a aura un an, jour pour jour, que la catastrophe meurtrière de Ghislenghien faisait de nombreuses victimes. 24 personnes y laissèrent leur vie et bien d’autres furent blessées, marquées à jamais dans leur chair et dans leur tête.

Parmi les victimes décédées, alors qu’ils effectuaient simplement leur mission, cinq de nos collègues. En quelques secondes, cinq familles disloquées, cinq veuves et de nombreux orphelins. Le jour de la catastrophe et les jours qui ont suivi, le monde politique, présent en nombre sur le site, tout en s’unissant à la douleur générale, promettait la mise en place de mesures qui  devaient améliorer le statut et la sécurité des hommes du feu. Dans les discours également, la réforme de la Sécurité civile si souvent demandée par les fédérations.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Au-delà des résultats intermédiaires de la Commission Paulus, nous devons rappeler notre force au monde politique. Lui rappeler que nous existons en tant que véritable profession et qu’à ce titre nous méritons le même respect, non seulement dans les paroles mais aussi dans les actes, que bien d’autres corporations dont les avancées ont été nombreuses ces dernières années.

Où vont nos missions ?

Qu’en est-il de cette hélicoptère de la police qui s’entraîne pour l’extinction des feux de forêt ? Qu’en est-il exactement du projet de la Santé Publique de para médicaliser les fonctions d’ambulanciers et de dispatcher. Des ambulanciers infirmiers et des dispatcher avec une formation de plusieurs centaines d’heures.

Aujourd’hui, les pompiers assurent plus de 75% des courses ambulances. Et demain ….


16:15 Écrit par Le Poilu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'espère de tout coeur que vous serez nombreux... un bon we à toi.

Écrit par : baby | 30/07/2005

Les commentaires sont fermés.